samedi 5 juillet 2008

400 Ferrari contre le cancer : 220 000 Euro de dons !

L'association Sport et Collection et le Rotary Club Civray Sud Vienne remettent ce 2 juillet 2008 un don de 220 000 euros aux services de cancérologie du Centre hospitalier universitaire de Poitiers. Depuis 1995, un million et quatre cent quarante mille euros ont été recueillis pour la lutte contre le cancer et le soutien à la recherche.
Jean Pierre Doury, président de l'association Sport et Collection, et Michel Hénot, président du Rotary Club Civray sud Vienne, ont remis, ce soir, en présence de Claude Bertaud, président du Conseil général de la Vienne, et de Peter Mann, président du club Ferrari France, un don total de 220 000 euros au Centre hospitalier universitaire de Poitiers pour la recherche contre le cancer, représenté par, Jean-Pierre Dewitte, directeur général, le professeur Alain Daban, chef du service d'oncologie radiothérapique le professeur François Guilhot, chef du service d'oncologie hématologique et thérapie cellulaire, le professeur Pierre-Marie Levillain, chef du service d'anatomie et cytologie pathologiques, le professeur Jean-Marc Tourani, coordonnateur du pôle de cancérologie et chef du service d'oncologie médicale, ainsi que le professeur Jean-Louis Fauchère, coordonnateur du pôle de biologie médicale.

Cette somme a été collectée lors de la 14ème édition de Sport et Collection "400 Ferrari contre le cancer" qui s'est déroulée les 31 mai et 1er juin derniers. 1 050 automobiles d'exception y avaient participé, dont plus de 450 Ferrari. Un don de 5000 euros, fait par un participant suisse et la vente aux enchères organisée lors du dîner de gala (17 000 euros récoltés) ont permis de palier les désistements de certains sponsors.

D'autre part, comme il l'avait promis, Monsieur Peter Mann, a fait un don supplémentaire, à titre personnel, de 10% du don récolté lors de la manifestation, soit 20 000 euros.
Ceci permet de faire à nouveau progresser l'aide à la recherche (don de 210 000 euros en 2007).
La 14ème édition de Sport et Collection a attiré plus de 15 000 spectateurs venus assister à un spectacle exceptionnel sur le circuit du Val de Vienne. Ferrari fut à nouveau à l'honneur puisque plus de 450 modèles de la marque s'étaient donné rendez-vous pour fêter les 40 ans du Club Ferrari France et de la 365 GTB/4 "Daytona".

D'exceptionnels modèles de compétition des premières années de Ferrari (166 Inter, 195 Inter, 212..), de rares prototypes (121 LM, 250 LM, 330 P2, 512 BBLM) ont été particulièrement admirés, tout comme les 288 GTO, F40, F50, Enzo, 430 Challenge et Scuderia. Le plateau Le Mans était notamment composé des Ferrari 512S, Porsche 917, Lola T70, Ford GT 40, la rarissime Maserati MC12 avait pris place dans le plateau "Supercars", une Arrows bi place permit de faire des baptêmes de piste pendant le plateau de Formule 1...
Les organisateurs tiennent une nouvelle fois à remercier les spectateurs qui, dans cet élan de solidarité exemplaire, ont permis ce record. La 15ème édition aura lieu les 5,6 et 7 juin 2009.

Sport et Collection et le Rotary Club Civray Sud Vienne remercient tous les annonceurs et mécènes, notamment le Conseil général de la Vienne, SKF, le Crédit agricole, DAF Poids Lourds 86, la Caisse d'Epargne Poitou-Charentes, le MEDEF Vienne, les revues Ferrari Club et Classic Sports Car, Futurauto BMW Poitiers, les montres BRM, ALD Automotive, Patrim'one, Idec, chouteau Pneus, les transports Prevost, Goulibeur, Vitalis, l'agence APPCH et tous ses annonceurs.

mercredi 2 juillet 2008

Une Ferrari 599 schizophrène

Lancée au dernier Salon de Détroit il y a quelques mois, la Ferrari 599 GTB Fiorano est enfin arrivée dans les laboratoires d'Auto-Club, qui s'est fait un plaisir de l'essayer. La nouvelle née des ateliers de Ferrari reprend le concept posé par la Maranello. Strict coupé deux places, long capot et moteur avant en position central.

Un moteur époustouflant: il s’agit d’une évolution de celui de l’Enzo. V 12 de 5990 centimètres cubes, il délivre 620 chevaux, ce qui en fait rien de moins que la Ferrari de série la plus puissante jamais construite.

Equipée d’une boite semi automatique au volant dernière génération, elle permet des passages de vitesses en tout juste 150 milliesecondes. A noter, que la Fiorano est également équipée du Manineto rendu célèbre par la F430. Son design est bluffant: ses lignes ont été dictées par la recherche de la performance. Ainsi les dérives latérales des montants du toit, en plus d’être sublimes, permettent de générer un appui de 50 kg à grande vitesse.
L’habitacle fait évidement la part belle au cuir, avec de nombreux rappels en carbonne. On en trouve pour les bouches d’aération, sur la planche de bord, sur le haut du volant avec rappel de régime moteur et sur la console centrale. En plus d’être du meilleur effet, cela permet à la belle de maintenir un poids raisonnable.

Sur route, la Fiorano se révèle schizophrène. En conduite 'normale' elle se révèle de bonne éducation et protège relativement vos lombaires. Dès que l’on hausse le rythme, elle devient démoniaque. Son comportement très vif et sa direction ultra précise son des atouts de choix pour exploiter pleinement tout le potentiel de son moteur.

Son freinage très puissant et la grande stabilité de son train arrière mettent vite en confiance et l’on se met très vite à attaquer ! Bref, que du bonheur: aussi à l'aise en ville que sur piste, elle permet à son heureux propriétaire d'emmener madame en balade puis d'aller tirer dans les tours sur circuit.